BONE THERAPEUTICS

Rencontre avec Enrico BASTIANELLI

Card


Bone Therapeutics

Name : BONE THERAPEUTICS

Entry date : 12/11/2008

Place : Hainaut

Sector : Pharma, Life sciences, medical devices

Website : http://www.bonetherapeutics.com

Business number : BE0882.015.654

Description


Bone Therapeutics, Cardio3 Biosciences, Pluriomics, Euroscreen, IBA, KitoZyme,… la S.R.I.W. est partenaire du développement de nombreuses entreprises dans le secteur des sciences de la vie.

Bone Therapeutics est une société de biotechnologie leader dans le développement de produits de thérapie cellulaire destinés à la réparation et à la prévention des fractures. Le savoir-faire particulier de BT repose essentiellement sur sa capacité à produire des ostéoblastes, c’est-à-dire des cellules différenciées susceptibles de régénérer de l’os, ainsi que sur la maîtrise d’une technique d’intervention qui permet l’injection des ostéoblastes aux patients selon une procédure peu invasive. Cette spin-off de l’ULB dont le siège social est établi à Gosselies, a été créée en juin 2006 pour valoriser les résultats des travaux de recherche réalisés par Valérie GANGJI, Directeur du Service de Rhumatologie et de Médecine Physique à l’Hôpital Erasme.

Testimony


ENRICO BASTIANELLI

On a récemment beaucoup parlé de Bone Therapeutics, entrée en bourse, création d’une filiale aux Etats-Unis, la société est en plein développement.

En effet, notre IPO a été une réussite, elle a été sursouscrite 2,5 fois. Notre trésorerie nous permet à présent de voir venir les trois prochaines années sereinement sur le plan financier. Cela nous permet de poursuivre le développement de cinq thérapies cellulaires de maladies osseuses, de lancer des études cliniques aux Etats Unis et d’y conclure des partenariats commerciaux. Cela inclut également la création de notre filiale aux Etats-Unis. Elle va s’installer à Boston, le temple de la biotech ou 700 entreprises du secteur sont déjà présentes. Notre souhait c’est avant tout de nous développer en Wallonie mais également à l’étranger, ce que nous souhaitons faire au départ de la Wallonie, en y maintenant le centre de décision. Les Etats-Unis sont particulièrement importants pour le développement et la commercialisation de nos produits et l’Asie le sera à terme également. Pour être présents sur les autres continents, la création de filiales est nécessaire. Tout d’abord pour une question logistique car nos produits nécessitent un acheminement rapide vers les patients mais aussi pour la commercialisation et la mise sur le marché de nos produits. Nous devions passer à une étape supérieure et dans ce cas, les solutions ne sont pas nombreuses : soit vendre la société ou encore s’adosser à un grand groupe industriel et ce n’était pas notre volonté. Nous souhaitons, je l’ai déjà exprimé, rester implanté en Wallonie et continuer à nous y développer et surtout développer de nouveaux produits. Pour cela, nous avons choisi la troisième option : entrer en bourse. Cette voie nous permet de rester maître de notre technologie et de garder notre centre de décision en Wallonie.

Quelle est la part de l’intervention de la S.R.I.W. dans votre développement ?

Sambrinvest est tout d’abord intervenu au capital de BT et puis notre société a pris une certaine ampleur , nous devions aller chercher des montants plus importants. Le tissu de capital risque est très limité en Wallonie, il n’y a pas assez d’appétit pour le risque. C’est là qu’est intervenue la S.R.I.W., elle a suivi sur les derniers tours en 2008, 2011 et pour l’IPO. La S.R.I.W. nous a apporté plusieurs choses, très importantes : sa contribution en tant qu’administrateur est à souligner, au travers des conseils prodigués et de la guidance. Il y a également le projet de notre bâtiment à Gosselies qui n’aurait pas pu voir le jour sans la S.R.I.W. Nous 14 PARTIE 1 nous installons en avril dans nos nouveaux bâtiments, nous installerons dans un premier temps les services administratifs et la R&D et la production suivra mi-2016. Enfin, pour en revenir à la S.R.I.W., il faut souligner sa participation à la réussite de notre entrée en bourse évoquée précédemment. Elle n’a pas une approche capitalistique et court-termiste de ses investissements. Sa vision est réellement économique et pas seulement financière. Au niveau de l’IPO elle est intervenue dans la sécurisation de cette entrée en bourse. Sa participation a eu deux effets essentiels : d’une part dans la réalisation du pré-tour mais également elle a réellement favorisé la réussite de l’IPO. La S.R.I.W. est un instrument indispensable au développement des entreprises, complémentaire aux autres investisseurs. Elle est un gage de stabilité de par la régularité de ses investissements. Pour l’IPO par exemple, elle a été la première à se déclarer avec la SFPI, cela aide également à convaincre les autres investisseurs, la S.R.I.W. a dès lors un véritable effet de levier.

Comment voyez-vous l’évolution de Bone Therapeutics dans les prochaines années ?

Nous souhaitons être le champion de la médecine régénérative osseuse en Wallonie et avoir des extensions aux Etats-Unis. Notre volonté c’est de faire de Bone Therapeutics une multinationale.

JUIN 2015