AVIETA

Information

Description

La société AVIETA est active dans la production et la commercialisation de gaufres de Liège, de Bruxelles et Américaine depuis plus de 40 ans. La petite PME active dans les gaufres fourrées aux fruits et coulis a progressivement été transformée en un des acteurs majeurs sur le marché de la gaufre “premium”.

Testimony

Frank Rousseau CEO

Faire de la gaufre de Liège un produit Premium

Parmi les amateurs de gaufres, il y en a peu qui connaissent la marque « Avieta » et ce n’est pas étonnant. L’entreprise s’adresse essentiellement à des groupes alimentaires et des distributeurs qui donnent leur propre label aux gaufres de Liège et de Bruxelles qu’elle leur vend.

Pourtant Avieta a une belle force de frappe : elle produit 15.000 gaufres à l’heure sur chacune de ses 7 lignes, soit +/- 10.000 tonnes de gaufres par an ! C’est par palettes entières que les gaufres sont congelées avant d’être expédiées, en conteneurs, sur les marchés internationaux.

L’entreprise appartient depuis 25 ans à Patrick Limauge qui nourrit pour elle de grandes ambitions. Il veut se renforcer à l’international, améliorer sa compétitivité par rapport aux concurrents et donner un positionnement « premium » à ses gaufres. Comment ? En n’utilisant ni colorant, ni conservateur, en s’assurant des matières premières de qualité (à 95 % locales) et en introduisant par exemple ses gaufres dans les restaurants sous forme de burgers ou de « chicken and wafels ».

Doubler la production de gaufres pour suivre la demande du marché

Avieta a inauguré un entrepôt et une nouvelle ligne sur le site de production à Zonhoven, il y a deux ans à peine, mais ses 3 lignes sont déjà saturées.

Car le marché est en plein essor et l’entreprise ne cesse de gagner de nouveaux clients. Elle exporte ses gaufres dans toute l’Europe, aux Etats-Unis, en Australie, en Asie. ( Elle vient d’ouvrir un bureau à Chicago.) ce bureau à été fermé Pour preuve : son chiffre d’affaire est passé de 20 à 40 millions d’euros ces cinq dernières années et Patrick Limauge estime qu’il peut monter à 80 millions.

Il doit donc doubler sa surface de production. Et engager 70 personnes, en plus des 210 salariés actuels. L’investissement est lourd : il porte sur 40 millions d’euros.

Un prêt de la S.R.I.W. pour faciliter le tour de table bancaire

Patrick Limauge n’a pas les moyens de financer ce plan de croissance tout seul, mais il veut garder la main sur son entreprise et rester
seul maître à bord. Il a donc sollicité un prêt à la S.R.I.W., afin de mettre ses partenaires banquiers en confiance. Mission accomplie : la S.R.I.W. a avancé 10 millions, sur 15 ans.

« Cela s’est très bien passé, confie le CEO Franck Roseau, on a trouvé en face de nous des gens ouverts, expérimentés, qui ont essayé de comprendre le projet sans se contenter
de sortir leur chéquier. Bien sûr ils prennent
un risque important en nous finançant, mais c’est pour ça qu’ils existent. Ils ont une expertise financière et une expérience dans le développement des entreprises. On est arrivé à un compromis qui satisfait les deux parties. »