Miracor Médical

Fiche


Miracor Médical

Nom : Miracor Médical

Date d'entrée : 27/12/2017

Lieu : Liège

Secteur d'activité : Pharma, sciences du vivant, medical devices

Site internet : http://www.miracormedical.com

Numéro d'entreprise : BE 678.963.277

Description


Miracor Medical a pour objectif de mettre sur le marché une solution complète Console + Catheter qui va permettre de réduire significativement l’insuffisance cardiaque chez les patients qui ont souffert d’un infarctus aigu.

Témoignage


Olivier Delporte

D’une manière très didactique, un cathéter contre les infarctus, cela marche comment ?

Miracor Medical a pour objectif de mettre sur le marché une solution complète Console + Catheter qui va permettre de réduire significativement l’insuffisance cardiaque chez les patients qui ont souffert d’un infarctus aigu. 25% des patients qui subissent un infarctus du myocarde vont souffrir d’insuffisance cardiaque dans les 4 années qui suivent l’infarctus. Ces complications vont non seulement impacter fortement la santé et le bien-être du patient, mais elles vont également engendrer des coûts importants pour les assurances sociales, publiques et privées.

Le système PiCSO a été développé en vue de réduire la taille des tissus sclérosés lors de l’infarctus, par une augmentation de la pression sanguine, et ainsi diminuer les risques d’insuffisance cardiaque. De nombreuses études ont en effet démontré que les risques d’insuffisance cardiaque et de décès augmentaient quand la taille de l’infarctus augmentait. La baisse de 50% du risque d’hospitalisation / décès à un an suite à un infarctus a été corrélée à une réduction de la taille de la zone nécrosée, tel que démontré dans de nombreuses études. Les résultats des premières études menées par Miracor Medical ont démontré des réductions significatives des zones nécrosées et une augmentation de la fraction d’éjection, facteur majeur pour déterminer la qualité de vie des patients.

Les solutions techniques développées par Miracor Medical vont permettre aux cardiologues interventionnels de traiter les patients durant la procédure sans impacter négativement le temps de traitement du patient en salle de cathetérisation. D’abord orientée vers les patients en « acute infarct », la technologie pourra potentiellement être étudiée pour des patients plus à risques ou vers des patients en risque systémique pour lesquels une intervention est planifiée. Cela permettra de toucher un marché encore plus important que celui des « Acute Myocardial Infarctus.»

Miracor Medical ambitionne de devenir le leader dans la prévention de l’insuffisance cardiaque.

Exlquez-nous la technologie Miracor ?

Miracor Medical a développé PiCSO (“Pressure-Controlled Intermittent Coronary Sinus Occlusion”) à l’usage des cardiologues interventionnels. Cette technologie consiste à traiter les patients ayants souffert d’un infarctus aigu, afin de restaurer une partie significative de leur fonction cardiaque. Cette intervention se fait dans un laps de temps très court après l’infarctus. PiCSO repose sur deux composants : une console et un cathéter. Pendant le traitement de l’infarctus par un cardiologue interventionnel, le cathéter est introduit dans le sinus coronaire du patient via une petite insertion à l’aine à l’aide d’un guide traditionnel. Un ballon à l’hélium est fixé au bout du cathéter, et ce ballon sera gonflé et dégonflé selon un cycle bien précis et sous monitoring constant du système développé par Miracor Medical. L’action combinée du cathéter et de la console va permettre de revasculariser la zone du cœur abimée lors de l’infarctus et ainsi améliorer la fonction cardiaque.

Quel a été le rôle de la SRIW ?

Lors de la levée de fonds, la SRIW a eu un rôle très important dans le sens où c’est le représentant de la SRIW qui agissait au nom des investisseurs publics belges (la SFPI et Meusinvest ont également investi), et lors des négociations des termes des pactes d’investissement et d’actionnariat, ce représentant s’est montré constructif et toujours orienté vers les solutions possibles. De même c’est ce représentant de la SRIW qui a suggéré que Miracor Medical engage un expert du secteur comme administrateur indépendant, en lieu et place d’une représentation directe de la SRIW ou des investisseurs publics. 

Pourquoi avoir choisi la Wallonie pour vous installer ?

 Nous voulions nous implanter en Wallonie car outre le support financier des investisseurs publics et du gouvernement wallon, il existe une dynamique très proactive et un vrai écosystème en Belgique et en Wallonie, écosystème qui soutient les sociétés de sciences de la vie, et particulièrement dans le domaine de la biotech et du matériel médical.

A quoi vont vous servir les nouveaux fonds ? 

Les fonds levés vont servir à conduire une étude clinique randomisée en Europe, obtenir l’approbation de la FDA (l’organisme de contrôle américain pour le dispositif médical) pour conduire une étude pour la mise sur le marché américain de la technologie PICSO, et également obtenir le marquage CE en vue de démarrer une commercialisation en Europe également.